Château Miroir

Château Miroir

Pays:   FRANCE

Type:   Château

Perdu dans un petit village du Loiret, ce château, lambda en apparence, n’a pas un passé des plus reposants.

C’est au XIXe siècle qu’il sort de terre, sous l’impulsion d’une riche baronne bretonne qui vient de faire l’acquisition du terrain. Elle fait construire cette grande bâtisse, toute en pierre calcaire de la région, sur trois niveaux et plusieurs centaines de mètres carrés.

A l’extérieur, elle fait tracer face au château une longue allée agrémentée d’une pièce d’eau de 400m de long, créant ainsi une grande perspective jusqu’au portail de fer qui ceinture le domaine.  Le bois entourant l’ensemble est quant à lui aménagé, notamment par le traçage de sentiers et la construction d’une chapelle. Le résultat final est grandiose : la propriété est gigantesque, le château magnifique.

Frappée par la mort dix ans plus tard et faute de descendance, le château est légué, selon sa volonté, à un vicomte et son épouse. Un demi-siècle plus tard ce sont des républicains espagnols qui s’en portent acquéreurs, et le château devient un lieu d’accueil, dans le contexte de la Guerre civile espagnole, de réfugiés politiques.

Transformé par la suite en collège puis en centre culturel à la fin du XIXe siècle, le château est définitivement délaissé par l’Ambassade d’Espagne et vendu au village au début des années 2000  (Voir aussi: École Franco).

Et après ?

Depuis notre visite en 2016, le château est devenu le centre névralgique d’un festival de street art et de musique, le LaBel Valette Festival, qui s’est tenu pour sa première édition en septembre 2018, où plusieurs collectifs d’artistes graffeurs se sont retrouvés pour redécorer, en peinture, le château et ses annexes.

Un nouveau départ !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code