Manoir de l’Historien

Manoir de l’Historien

Pays:   FRANCE

Type:   Manoir

L’entrée dans le domaine de ce manoir abandonné se fait par le jardin : on se fraye un chemin à travers des arbres, des hautes herbes, et des ronces répartis sur un large terrain. Tant bien que mal, on parvient à progresser, à l’aveugle, dans ce mur de verdure et atteignons enfin la bâtisse, elle aussi quadrillée par une végétation très dense. L’architecture extérieure n’est pas vilaine, c’est une maison assez ancienne drapée de pierres roses, charmante en apparence.

Rapidement, notre attention se fixe sur une des portes de la façade, où une étiquette, maintenue sous la poignée par deux cachets de cire indique une mise sous scellé. Tout porte donc à croire que le manoir a ou aurait dû être saisi par décision judiciaire…

Quelle surprise en entrant à l’intérieur ! Le manoir est dans un état impeccable, comme figé dans le temps. Le salon, les chambres, les bureaux et cuisines n’ont visiblement pas bougé : les meubles, canapés, téléviseurs, radios et livres sont encore à leur emplacement d’origine, les tableaux soigneusement accrochés, les bouteilles d’alcool alignées dans la salle à manger.

Ce n’est pas la porte d’un manoir qu’on a poussé en pénétrant ici, mais celle d’une Time Capsule !

Peu d’informations circulent quant à l’identité des anciens propriétaires, mais il nous est facile d’imaginer qu’ils étaient assez aisés quand on voit la multitude d’objets de valeur qui résident ici.

Les casques militaires, le revolver et la multitude de livres sur la Résistance, la Gestapo ou la Franc-Maçonnerie, éparpillés aux 4 coins de la demeure, nous interrogent. Nous nous trouvons vraisemblablement chez un ancien combattant !

Des questions plein la tête, on achèvera finalement par la découverte d’une petite dépendance au fond du jardin, meublé d’un ancien poste de télévision Philips et d’un poster de Frank Zappa.

Des étoiles dans les yeux et des souvenirs plein la tête, on quittera le « Manoir de l’Historien » sans encombres et toujours selon le dicton « Bring nothing but cameras, Take nothing but pictures, Kill nothing but time ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code