Green Landia

Green Landia

Pays:   ITALIE

Type:   Parc d’attractions

“Veuillez rester assis et garder bras et jambes à l’intérieur. Attention au départ »

Benvenuto en Italie visiter un ancien parc d’attraction, désaffecté depuis plus de quinze ans !

Son histoire commence à la fin des années 60 en plein boom européen des parcs d’attractions régionaux : la grande ville voisine veut se doter d’un parc de loisirs pour petits et grands, et le fait sortir de terre quelques années plus tard. Manèges, balancelles, auto-tamponneuse et montagnes russes sont ainsi construits dans un grand parc de près de 40 hectares, cernés par la végétation, et à quelques kilomètres de ladite ville.

A son âge d’or dans les années 80 et 90, il accueillait plusieurs centaines de visiteurs par jour, de toute la région ainsi que de celles voisines. Malheureusement son attractivité a grandement décliné à l’aube de l’an 2000, à cause de normes de sécurité devenues plus sévères, et d’attractions obsolètes

C’est donc au printemps 2002 que son dernier visiteur en a franchi les portes, après quoi il a été définitivement désaffecté.

17 ans donc. Sans activité, sans visiteur, sans vie. Aujourd’hui, c’est une grande friche végétale minée de vieux bâtiments, branlants et fatigués. Si plusieurs attractions ont été démantelées après sa fermeture, d’autre élisent encore domicile ici et là, au hasard des allées du parc.

Plusieurs pavillons, un petit train, quelques guinguettes, et surtout un grand huit, complètement rouillé, avec ses voitures d’origine toujours en place, à la file indienne sur les rails. Vraiment impressionnant !

Malheureusement pour nous la visite aura été courte, ou du moins écourtée, par un gardien venu nous cueillir bien sagement pendant qu’on prenait en photo les attractions. Pas compris tout ce qu’il racontait vu qu’il beuglait en italien, mais il n’avait pas l’air super ravi qu’on soit là. Cela dit même sans parler la langue, on a assez vite bité les mots « Polizia » et « Penale », qui nous ont convaincus de partir en vitesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code