Château de l’Empereur

Château de l’Empereur

Pays:   FRANCE

Type:   Château

Ce gigantesque château a été bâti au XVIIe siècle par un riche marquis, sur les fondations d’un ancien prieuré.

 Reprenant un style classique et assez austère (propre à l’époque), il s’arme d’une façade de près de 40 mètres de long, de 4 étages, de balcons, de hautes cheminées, d’un perron en pierre, et de vitraux sur une partie du rez-de-chaussée. Royal on vous dit !

Le domaine lui-même n’est pas négligé : les 20 hectares de bois sont aménagés de façon à reproduire, face au château, un gigantesque jardin à la française : des arbustes sont plantés et les allées de buis taillées afin de reproduire au mieux une symétrie axiale propre à ce type d’aménagement. Enfin, le canal et la pièce d’eau qui jouxtent le parc agrémentent des fontaines et jeux d’eaux disposés de part et d’autre de la cour.

Après monsieur le Marquis, le château voit se succéder, d’année en année, de siècle en siècle, divers propriétaires, tous issus de la noblesse française. Ducs, Comtes, Vicomtes ou encore Barons y séjournent, mais c’est finalement à la fin du XXe siècle qu’il est acquis par une grande famille française, elle aussi de la haute société. Ravagé par la tempête de 1999, le parc et le jardin sont réaménagés à l’identique, alors que le château, fort heureusement, reste intacte. 

C’est en 2009, à la suite du décès de son propriétaire, que commence une interminable course à l’héritage entre ses descendants, plongeant, alors, le château à l’abandon.

7 ans plus tard, cette question de succession n’est toujours pas réglée et cela se dépeint sur l’état du château. Alors qu’à l’extérieur la façade et le toit sont rongés par la moisissure et les mauvaises herbes, à l’intérieur les courants d’airs ont eu raison des plafonds, des papiers peints et des sols de la maison, qui pourrissent aujourd’hui à vue d’œil. Le jardin quant à lui est envahi par les hautes herbes mais les arbustes, encore parfaitement disposés nous permettent encore de nous imaginer son antique configuration. 

Témoins de l’âge d’or de cette bâtisse, les anciens meubles et effets personnels révèlent aujourd’hui les souvenirs d’une famille déchirée pour une histoire d’argent. Au détour des salons, des bureaux, de la cuisine et de la quinzaine de chambres, on découvre du mobilier ancien, des lits, des statues, tableaux et tapis mais aussi des jouets, des photos de famille et des cartes postales.

Après toutes ces années, le tapis rouge de l’escalier a déteint, le piano de l’antichambre est désaccordé, et le renard empaillé n’est plus très frais !

Le plus frappant, demeure dans le fait que les factures, les lettres et les carnets de chèques datent tous de 2009, tout comme le Contrôle Technique de l’Audi, de la Daimler (Jaguar) et des deux fourgons retrouvés stationnés dans la grange.

La vie du « Château de l’Empereur » semble ainsi s’être figée dans le temps depuis toutes ces années….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code