Château AMG

Château AMG

Pays:   FRANCE

Type:   Château

Ce petit château, magnifique en apparence, a appartenu pendant de longues années à un riche professeur d’allemand. Lui et sa famille en furent d’ailleurs les derniers occupants.

C’est une bâtisse de 3 étages à la pierre entièrement grise et aux volets blancs qui se dresse au milieu d’un grand jardin envahi par les arbres. On est vite charmé par son côté très imposant : 4 énormes tours encadrent le bâtiment, on aperçoit des vitraux, un balcon en pierre. De l’extérieur, le Rez-de-Chaussée semble cependant être plongé dans le noir: le meilleur moyen de faire taire ces doutes est d’aller constater cela par nous-mêmes…

Surprise générale en voyant l’état de conservation de la maison, on ne sait plus où donner de l’œil en pénétrant à l’intérieur ! On commence donc par le salon : plusieurs télévisions et anciens postes de radios, des fauteuils, une table basse, des tableaux, un beau tapis et un magnifique piano Weber subsistent. Heureusement pour nous, le soleil se montre rapidement et laisse entrer sans difficulté sa lumière dans les pièces, on arrive à y voir un peu clair !

On accède à la cuisine, c’est un foutoir monstre ! De la nourriture, des bouteilles de vins, des plats et des conserves partout, quelqu’un semble s’être déchaîné ici !

Retour dans l’entrée, on monte les 3 premières marches de l’escalier. Place au premier étage…

Là aussi c’est très impressionnant, 4 chambres occupent les coins, équipées de leur propre salle d’eau avec robinet et miroir (c’était donc ça les fameuses 4 tours), des lits doubles, un bureau, deux salles de bains.

Quand ce ne sont pas des dizaines et des dizaines de revues, livres et journaux en allemand qui tapissent le sol des chambres, ce sont des bouteilles de shampoing et des boîtes de dentifrices qui s’entassent sur le sol de la salle de bain. On trouve des photos, beaucoup de cartes postales en provenance ou à destination de Berlin. Dans un coin d’une pièce, on tombe sur une revue Mercedes-Benz, ça commence à sentir bon…

Le deuxième étage ? Une pièce en particulier attire notre attention, une chambre d’enfant de toute évidence : des posters de voitures sont affichés au mur et côtoient des portraits de pilotes célèbres, des magazines automobiles traînent ici et dans le couloir. On a l’agréable curiosité de tomber sur un vieux circuit Scalextric par terre dans un coin de la pièce : seule une figurine de Matra MS670 a survécu.

Un tour rapide par le grenier, un dernier tour par les pièces du salon et nous voilà sortis de ce magnifique château.

Il fait toujours aussi beau, le village est toujours aussi silencieux et personne ne semble avoir remarqué notre présence. C’est déjà fini ? Non, bien au contraire ! On s’engouffre dans le jardin de la propriété, et nous heurtons à un mur de ronce. Quelques piqûres d’orties et de vilaines griffures de branches plus tard on arrive enfin devant l’ancienne grange, qu’on attendait depuis le début de la visite. Une grange ? Pas beaucoup d’intérêt. Mais une grange abritant trois voitures ça donne tout de suite plus envie.
Trois voitures, et trois Mercedes pour être exact !

Deux 190D W201 années 80, bien mal en point : l’une a été rangée accidentée, et l’autre, dont l’eau du toit s’égoutte sur le capot est envahie de moisissure.

La dernière des trois, scandaleusement récente (une E200 W211 des années 2000) semble avoir été un peu plus préservée, planquée derrière sa double porte cochère.

C’est à se demander ce qu’elles font là, cachées dans leur forêt de ronce, à l’abri des regards. Elles, le jardin et le château tombent désormais dans l’inintérêt et l’abandon des plus total. On espère, aujourd’hui, par nos photos, leur redonner un peu de gloire, car c’est vraiment désolant de les voir comme ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code