La Cité du Dragon

La Cité du Dragon

Pays:   VIETNAM

Type:   Parc aquatique

Le dragon, sans doute l’un des symboles les plus incontournables du Vietnam.
Avec le phénix, la tortue et la licorne (oui, la licorne), c’est l’un des quatre protecteurs du pays, censé apporter la pluie et la récolte, et conduire à la prospérité et au bonheur Le dragon c’est la force, le pouvoir, le Yang, la vie, la croissance. On amalgame même la forme du Vietnam avec celle de cet animal légendaire !

Peu surprenant donc, lors de la création en 2001 de ce parc aquatique dans le centre du pays, d’y avoir érigé un gigantesque dragon de béton, surplombant les paysages environnants.
En réalité plus qu’un simple parc aquatique, il s’agissait d’un parc de loisirs familial, comprenant un aquarium (notre fameux dragon, posé sur une île artificielle spécialement construite en bordure d’un lac), un parc aquatique avec bassins, rivières et toboggans extérieurs, une plaine de jeu, un amphithéâtre de plein air, et même un simulateur de vol !

Inauguré en juin 2004 après trois ans de chantier, il s’offre un lancement en grande pompe, porté par une bonne couverture médiatique qui attire nombre de curieux. Bon départ ?
L’arbre qui cache la forêt : il n’est en fait pas terminé ! Plusieurs attractions, installations et villas (pour l’hébergement des visiteurs) sont encore en travaux, l’aquarium n’est occupé que par des alligators (alors que plusieurs espèces rares avaient été promises), et certains bâtiments ne sont toujours pas sortis de terre.

L’euphorie des premiers jours se dissipe rapidement, et le public n’est plus vraiment à la fête. Ajoutez à cela des locaux ne sachant, pour beaucoup, pas nager, et des touristes pas vraiment transcendés par rapport à ce qu’ils ont pu voir ailleurs, et le parc est conduit inévitablement à l’échafaud. Il ferme définitivement ses portes en septembre 2011 après un été calme en visites, et faute de repreneur sérieux et de projet de reconversion adéquat, sombre dans l’abandon.

Aujourd’hui, en juin 2019, près de huit ans après, c’est un lieu désert, une cité de béton entourée de marais qui balafre la forêt. Si le dragon est toujours là, la forte attractivité dont bénéficie le site depuis plusieurs années auprès des amateurs de friches a eu raison de son état, qui s’est bien dégradé. Il est resté cela dit toujours impressionnant, perché en hauteur au milieu de cette verdure, où rien ne semble pouvoir le perturber.

Pour le reste, c’est un concentré de bassins à l’eau stagnante, de maisons et de bâtiments en ruine, et de toboggans qui menacent de s’écrouler.
Tout un beau monde oublié des pouvoirs publics et probablement voué à la démolition !

Ironie du sort, le lac sur lequel trône notre mascotte nationale (ça y est je parle comme un viet !)  s’appelle « Lac de Narcisse ». Si l’on en croit la légende éponyme, sa mort prématurée était donc déjà écrite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code