Garage Cardinal

Garage Cardinal

Pays:   BELGIQUE

Type:   Garage

Derrière cette architecture grossière et ces murs en briques rouges qui lui donnent un air de bâtiment industriel, se cache en fait un ancien garage Ford, abandonné depuis près de trente ans.

Ce feu centre de réparation et de distribution n’en a pas toujours été un, car a en réalité été établi dans les locaux d’un ancien charbonnage, comprenez comme son nom l’indique d’un lieu d’extraction du charbon, fermé en 1970. Ça explique ce style particulier !

C’est donc sans doute au milieu des années 1970 que la concession et l’atelier ont été créés, une fois la plupart des annexes et tours du charbonnages dynamitées. Quand ça veut pas, ça veut pas : l’ensemble a été à son tour désaffecté probablement mi-80 si l’on se fie aux nombreuses brochures trouvées sur place intitulées « Nouvelle Ford Scorpio » (un modèle sorti en 1985 pour remplacer la Granada).

Près de trente-cinq ans après on ne peut pas dire qu’il y ait eu beaucoup de changements depuis sa fermeture, certes il y a eu de la casse, des vols et des tags mais tous les véhicules admis au garage à cette période sont aujourd’hui encore sur place, garés dans leur position vraisemblablement d’origine.

Malgré quelques camions et fourgons (un Citroën C35 et un Toyota Hiace) on y trouve dans l’ensemble un grand nombre des voitures particulières, toutes de modèles Ford (hormis un spider FIAT 850).

Beaucoup de Taunus, de Capri et de Granada, quelques Escort mais également d’autres modèles tous droits sortis de la gamme de Ford Angleterre (avant 1967 les modèles Ford n’étaient pas harmonisés en Europe mais conçus et distribués via deux filiales totalement indépendantes : Ford Allemagne et Ford Angleterre (Ford France, la troisième avait disparu en 1954)) : une Anglia (coucou Ron Weasley), et une Zephyr, celle-ci à conduite à droite.

En dehors de cette partie dédiée à l’accueil des véhicules, le garage comprend aussi une partie bureaux, tapissée de paperasse et de brochures à l’effigie de la Scorpio et du Cargo, et une autre réservée au stockage de pièces détachées et de pneumatiques. 

En tout, c’est une bonne trentaine de vieux véhicules qui minent (sans mauvais jeu de mots) cet ancien complexe, au grand bonheur des explorateurs mais au grand dam des amateurs d’anciennes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code