Stockholm Syndrom

Stockholm Syndrom

Pays:   BELGIQUE

Type:   Hangar

En latin, « Volvo » signifie « Je roule ». Un nom plutôt bien choisi pour une marque fondée en 1911, qui se lancera dans la production de voitures dès 1927.  95 ans plus tard, sa réputation et son image ne sont plus à faire, et cette lointaine maxime latine résonne encore dans la philosophie des modèles actuels. Quand on tombe en revanche en Urbex sur une dizaine de vieux modèles Volvo, abandonnés et poussiéreux, ce slogan devient vite mal choisi…

C’est perdus dans un hangar, en périphérie d’une ville belge, que reposent tous ces vieux exemplaires. De la première berline Amazon aux derniers breaks 240, en passant par quelques 940, tous ont la particularité d’avoir été produits localement en Belgique, dans l’usine Volvo de Gand.

Des voitures belgo-suédoises, amenées ici il y a longtemps par un collectionneur, et très certainement condamnées à y rester, peut-être faute de moyen pour les faire rouler et les entretenir convenablement. La plupart ont la carrosserie défoncée, les vitres brisées, les sièges éventrés, comme si elles avaient servi de punching-ball à quelques tocards du coin. Plus vraiment le rutilant d’origine ! 

Si dans l’ensemble il ne s’agit que de bonnes vieilles « briques » Volvo, basiques, rectangulaires, et sans prétentions sportives ou luxueuses, nul doute qu’elles redémarreraient sans peine après un bon coup de kick. « Nokia 3310 à quatre roues », elles ont la réputation d’être les voitures les plus increvables au monde !

Toute une brochette de véhicules, et une belle part des modèles historiques de Volvo, réunis en un seul endroit, pour le meilleur comme pour le pire.  Dommage que ce « musée » ait des allures de casse auto…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.